Image description
 

Adhésion / Dons

Adhésion

Toute personne physique ou morale intéressée par les activités de Compostelle-Cordoue a la possibilité de devenir membre actif.

Dons

Vous pouvez soutenir l'Association en faisant un don.


Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /home/www/cce25a76ed86b056cb9fba8805323ca3/web/ovi/ovidentia-7-8-1/addons/sitemap/dbtable.class.php on line 78
Retour au thème

Matthieu dans les Balkans

Matthieu relate sa traversée de l'Autriche, de la Slovénie, de la Hongrie et de la Croatie et son entrée en Serbie.

 

 

L'Autriche

Après avoir traversé l'Autriche depuis Salsburg, je suis arrivé à Graz, ville très différente, méridionale avec ses maisons peintes; l'atmosphère slave est déjà un peu partout dans les visages, dans la présence discrète mais bien réelle des Roms. Quelque chose qui nous enseigne que l'Autriche dans son histoire est aussi au Sud. J'ai abandonné une paire de chaussures et un pantalon qui rendaient l'âme.

 

La Slovénie

Et puis par un temps très chaud estival méditerranéen, j'ai glissé vers le sud en empruntant les sentiers avec une courte incursion dans la pays Slovène. Pays très proche de l'Auriche, tranquille, presque la comme la Suisse, comme Jean François l'avait ressenti lors de son périple. J'avais déjá prévu une incursion en Hongrie en direction de Pecs (prononcer "Peje").

 

La Hongrie

La Hongrie est une sorte de choc culturel dans ce que j'ai pu voir dans cette courte visite. Tout reste proche de son passé avec l'abandon de son passé Socialiste des pays des blocs Communistes. Les vielles voitures ont une longue vie. On retrouve les vieilles traban  que j'ai appris à aimer ainsi que les lada et des modèles inconnus des familles des zastava, zil etc. Les villages traversés offent un alignement longiligne souvent assez morne. En revanche, l'accueuil des chiens rend difficile votre présence discrète et l'on sent les regards appuyés sur vous. Rien que le fait de marcher avec un sac dans le dos vous rend en quelque sorte un peu extraterrestre. On essaie de détecter si vous êtes rom. On ressent une violence intercommunautaire.


Finie l'offre pléthorique des petites auberges. J'ai été amené entre étapes à faire du camping sauvage faute de possibilité d'hébergement. Alors naturellement les étapes s'allongent. Il faut organiser aussi le ravitaillement, disposer de la quantité d'eau nécessaire. Repèrer dans les paysages le soir les endroits discrets ou faire la halte. La tente est vite plantée: 8 piquets seulement. Faire un petite collation et profiter du paysage.
Alors on peut écouter de la musique. Michel Rouffet nous a transmis le virus de Bach et je l'en remercie. J'ai plusieurs heures d'écoute qui divinisent les moments difficiles. Et puis ce magnifique chant El Andalus qui peut vous arracher un peu d'eau autour des yeux et qui vous font dormir comme un bébé.

 

La ville de Pécs

Et puis après une longue route qui traverse forêts et hautes terres on redescend sur ce joyau qu'est la ville de Pécs. J'ai sympathisé avec Andras, ancien représentant de la région en tant député, qui est un puits de culture et qui affectionne aussi les longs périples à cheval avec un groupe en costume d'époque, des hussards hongrois, en se rendant à Mariazell en Autriche. J'ai pu visiter la vieille bibliothèque de l'université remplie de trésors avec l'aide de Marianne, une des charmante responsable du lieux. Cette ville ancienne a de magnifiques batiments avec fontaines et pointts d'eau que l'on découvre en flânant. Selon certains c'est la plus jolie ville de Hongrie.
Une des caractéristique qui la mettrait en parallèle avec Cordoue en Andalousie est l'ancienne mosquée ottomane transformée elle aussi en église. Pécs a été
capitale européenne de la culture 2010 et Cordoue est aujourdhui candidate. . .
Cela mériterait un petit jumelage, non ?

 

Interview

En plus,  j'ai mis de l'eau au moulin puisque Andras m'a mis en relation avec un de ses amis journaliste du journal " Les Nouvelles Transdanubiennes" avec photo et tout et tout. J'ai centré mon pélerinage dans le cadre Compostelle-Cordoue etc. On verra le résultat. On m'a promis un scan de l'article avec sa traduction en Anglais

 

Un pélerinage dans le pélerinage

Et puis je me suis rendu, après un détour au sud, au pèlerinage de Mariagyud pour faire un pélerinage dans le pèlerinage. J'ai été accueuilli par le couple hospitalier Silvia et Lazlo et le père Edward qui parle un Français presque parfait et j'ai pu deguster leur vin, celui du pèlerinage, qui un vrai nectar, divin. . .

 

La Croatie

Et puis je me suis enfoncé dans la Croatie, dans la partie qui a le souffert de la guerre. La ville entièrement détruite se remet difficilement de ses cendres. Un massacre parmi les plus abominables. Six cents chars et l'artillerie lourde ont pilonné la ville pendant trois mois. Avec au bout, la reddition et les exécutions massives. Je me suis rendu au cimetière et me suis recueuilli devant ces centaines de tombes de morts par exécutions. L'horreur. . .
J'en reparlerai à mon retour. C'est aussi un pélerinage dans le pèlerinage. . .

 

Entrée en Serbie

Voilà aujourdhui je suis en Serbie dans la ville de Novi Sad en direction de Belgrade.


La suite au prochain numéro.
Biz biz pour tous et merci pour les encouragements

 

Matthieu

     Envoyer cet article par email Envoyer par email   Impression Impression   
 

Evènements

Marche vers Assise

Du samedi 21 septembre au dimanche 29 septembre 2013.

Bulletin d'inscription.docx

 

COMPOSTELLE-CORDOUE, Marche et Rencontre

L'ouvrage collectif, COMPOSTELLE-CORDOUE, Marche et Rencontre vient de paraître aux Editions Saint-Augustin.

Voir la présentation de l'ouvrage dans la rubrique "Lecture".

Communiqué de presse.pdf

Bien envoyé...