Image description
 

Adhésion / Dons

Adhésion

Toute personne physique ou morale intéressée par les activités de Compostelle-Cordoue a la possibilité de devenir membre actif.

Dons

Vous pouvez soutenir l'Association en faisant un don.


Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /home/www/cce25a76ed86b056cb9fba8805323ca3/web/ovi/ovidentia-7-8-1/addons/sitemap/dbtable.class.php on line 78
Retour au thème

Tartous

Accueil attentionné de la population, contrôles fréquents, impression d'être attendu, bonheur de la lenteur, fatigue plus grande qu'à l'habitude: voilà quelques uns des constats de Matthieu dans le récit de son périple syrien.

 

Contretemps

Je suis resté plus longtemps que prévu à Alep. D’abord, par besoin de devises, j’ai été amené à faire un aller-retour jusqu’à Kilis. Le lendemain, après avoir pris le chemin de Idlib, j’ai été arrêté par un check point très fermé ; on m’a ramené courtoisement à Alep en voiture réquisitionnée.

 

Itinéraires interdits et bonheur de la lenteur

Je ne vais pas rentrer dans les détails mais il faut que vous vous rendiez compte que le pèlerin est visible de loin et je n’ai vu aucun occidental à Alep ni ailleurs. La route Idlib Hama Homs est interdite au marcheur. Un couple anglo-suisse, Brian et Regula, a fait le choix de prendre soit l’avion soit le taxi ; ils sont actuellement à Maloula.


Je joue un peu un rôle d’avant garde pour nos pèlerins suisses qui doivent être maintenant à Iskanderun et avec lesquels je communique régulièrement.


Pour éviter de repasser une nouvelle fois la frontière avec le risque de ne pouvoir rentrer,  j’ai pris l’option de prendre le train et de démarrer depuis Lattaquié, distante d’environ 150 kilomètres et de suivre la côte, seul moyen pour marcher. La distance depuis Alep a été couverte en plus de quatre heures. Lenteur appréciée après avoir vu l’épave disloquée d’un train qui a déraillé.

 

Photographier : un exercice périlleux

A l’arrivée à Tatrous, on peut découvrir que la gare est filtrée par l’armée et une garnison d’environ trente hommes qui ont pris leurs quartiers a l’intérieur de l’enceinte de la gare. Chaque journée de marche occasionne environ 5 contrôles en moyenne. Pendre des photos s’avère parfois un exercice périlleux. Les volontaires civils peuvent surgir à chaque moment pour vérifier qu’on est bien dans les clous ou dans le pas de tir. Cela m’est arrivé à deux reprises.

 

Cinquième colonne

Une chose certaine c’est l’énorme popularité du président, exprimée par toutes les personnes rencontrées. Il semble être très aimé et être une véritable icône. De chaleureux welcome clôturent toute action proactive un peu désagréable pour le pèlerin. Parfois on a l’impression d’être attendu sur le parcours. C’est relativement facile vu que le couloir n’offre pas d’alternative de marche. J’en ai parlé à André. C’est un peu le syndrome collectif de la cinquième colonne. Toute cette tension, cette frénésie et cette confusion pèsent sur le marcheur ; le soir je me sens en ce moment plus fatigué que d’habitude.

 

Accueil attentionné et revendications

Mais j’ai pu avoir des relations admirables avec les Syriens. Les femmes parlent librement dans la rue et peuvent vous aborder. J‘ai été invité par un couple et leurs deux filles en pleine campagne. Ils ont revendique leur liberté de ne pas porter le foulard. Pour moi c’est assez nouveau et étonnant depuis mon entrée en Turquie. Chacun est prévenant, attentif et délicat. Je me sens très touché par tous ces contacts mais le contexte général est sucré salé avec parfois un peu de souffre.

Remerciements

Aujourd’hui je me suis offert une ballade au Crac des chevaliers. Demain je vais me diriger vers la frontière du Liban. Merci à André pour le contact de Maria à Beyrouth. Merci à Jean-François pour ses précisions de route. Merci à Gabrielle, Jean-Daniel, Jean-Claude, sans oublier, bien sûr, Morice, Anna, Dominique et tous ceux qui me suivent.


Matthieu

     Envoyer cet article par email Envoyer par email   Impression Impression   
 

Evènements

Marche vers Assise

Du samedi 21 septembre au dimanche 29 septembre 2013.

Bulletin d'inscription.docx

 

COMPOSTELLE-CORDOUE, Marche et Rencontre

L'ouvrage collectif, COMPOSTELLE-CORDOUE, Marche et Rencontre vient de paraître aux Editions Saint-Augustin.

Voir la présentation de l'ouvrage dans la rubrique "Lecture".

Communiqué de presse.pdf

Bien envoyé...